FROID: CHAUFFAGE = Monoxyde de carbone

FROID: CHAUFFAGE = Monoxyde de carbone

Maux de têtes, nausées, vertiges… Attention, il s’agit peut-être des premiers signes d’intoxication au monoxyde de carbone (CO).

Des appareils de chauffage ou de production d’eau chaude mal entretenus et une mauvaise aération du logement peuvent provoquer ce type d’intoxication. La présence de ce gaz résulte en effet d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. En cas de doute sur la présence de monoxyde de carbone, il est nécessaire d’aérer les locaux, d’évacuer les lieux sans attendre et d’appeler les secours en composant le 15 (Samu), le 18 (pompiers) ou encore le 112 (numéro d’urgence européen). Incolore et inodore, le monoxyde de carbone (CO) agit comme un gaz asphyxiant qui peut être mortel en moins d’une heure.

Pour éviter les intoxications, il est recommandé :

  • ·  de vérifier, avant l’hiver, les installations de chauffage et les conduits de fumée,
  • ·  de veiller à une aération et à une ventilation correctes des lieux,
  • · de s’assurer de l’installation et du fonctionnement d’un appareil de chauffage ou au gaz récemment achetés avant toute mise en service,
  • ·  de ne pas utiliser pour le chauffage des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, braséro…),
  • ·  de ne jamais placer de groupes électrogènes à l’intérieur des bâtiments.

Avec une centaine en moyenne de décès par an, le CO2 est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France.

 

 

Comments are closed.